null

Voyage accompagné en Sicile 11 jours/10 nuits

Avion| 11 jours / 10 nuits | Demi-pension | Italie

Entre Orient et Occident…

Entre terre et mer…

Entre hier et aujourd’hui…

La Sicile

03/10 : Belgique-Sicile

Départ de l’aéroport de Bruxelles et envol à 16h00 pour Catania. Arrivée à Catania à 18h50 et transfert pour Siracusa, nuitée à Siracusa

04/10 : Visite di Siracusa et Noto, nuitée à Siracusa

Ville chantée dès l’antiquité, ville de naissance d’Archimède, Siracusa fut grecque, byzantine, normande, avant d’être italienne… Elle garde des traces de la Grèce antique – le site grec des Latomies, avec la célèbre Oreille de Denys, un immense amphithéâtre grec, un temple à Apollon…-, allie les styles architecturaux baroque ou rococo, occupe une position stratégique souvent enviée, avec la presqu’ile d’Ortigia, déjà fortifiée par Denys le Tyran dans l’antiquité, où le labyrinthe des rues égare les passants entre ruines anciennes, ruelles, marchés, Piazza Duomo… Un premier site classé par l’Unesco.

Noto, comme d’autres villes voisines, fut détruite par un énorme tremblement de terre à la fin du XVIIème siècle et reconstruite dans un style baroque tardif. Les balcons sont fantasques, la pierre illumine la ville, les décorations affluent dans une belle harmonie. Un deuxième site classé par l’Unesco.

05/10 : Départ pour Ragusa puis Caltagirone, nuitée à Caltagirone

De loin, Ragusa étale sa blancheur sur une falaise. Quand on pénètre dans la vieille ville, on découvre ses bâtiments baroques, ses escaliers, ses places, ses églises, ses ruelles… Comme Noto, elle fut reconstruite après le tremblement de terre de 1693. Un troisième site classé par l’Unesco.
Une troisième ville qui fut reconstruite après le fameux tremblement de terre… Caltagirone est une ville calme et tranquille qui s’est spécialisée dans l’art de la céramique. Un escalier de près de 150 marches relie la partie plus moderne à la vieille ville, et tous les contreforts des marches sont des céramiques qui témoignent d’une belle imagination et jouent avec les couleurs : dessins géométriques, animaux exotiques, oiseaux fabuleux, musiciens… Au sommet, la place et les rues des alentours ont gardé un caractère plus médiéval. Un quatrième site classé par l’Unesco.

06/10 : Visite de Villa Romana del Casale, près de Piazza Armerina, et continuation pour Agrigento, nuitée à Agrigento

La Villa Romana del Casale, du IVème PCN, est remarquable par la quantité, la qualité et l’originalité des mosaïques qui y furent découvertes, ainsi que par la variété des thèmes : mythologie, vie quotidienne, scènes de détente, plus de 3000 mètres2 de mosaïques romaines fort bien conservées.  Un cinquième site classé par l’Unesco.

07/10 : Visite de la vallée des temples, nuitée à Agrigento

Encore une ville qui fut au départ – au VIème siècle ACN – une colonie grecque et qui s’étendit rapidement, comme en témoignent les nombreux temples qui valent à Agrigente le surnom de « Vallée des temples » et font de cette ville un remarquable exemple de l’art grec. Un sixième site classé par l’Unesco.

08/10 : Départ pour Selinunte et Segesta avec arrêt à la Scala Dei Turchi et, si possible, à la carrière antique de Cusa, en soirée, arrivée à Palermo

La Scala dei Turchi est un phénomène naturel de toute beauté : le long de la mer, sur quelques dizaines de mètres, la falaise présente des courbes, des sinuosités, des marches, sculptées par le vent et l’érosion dans une roche calcaire d’une blancheur impressionnante.
Selinunte, avec les vestiges de ses dix temples dont certains présentent encore plusieurs rangées de colonnes, des traces de ses remparts, de ses rues, de ses boutiques, nous donne une représentation impressionnante de ce que devait être une cité antique importante aux VIème et Vème siècles ACN. L’ensemble des pierres entassées, des chapiteaux qui gisent au sol, des blocs non encore remis en place nous montrent aussi, comme rarement ailleurs, le travail titanesque des archéologues quand ils se trouvent face à une vaste cité détruite par des tremblements de terre.
Segesta est sans doute le plus romantique des sites grecs anciens de Sicile : son temple semble reposer au milieu des champs et des fleurs ; le chemin qui gravit la colline garde, ancrées dans le sol, des pierres qui constituaient les rues de jadis ; l’amphithéâtre domine le paysage et évoque les tragédies antiques…

09/10 : Visite de Palermo et Monreale, nuitée à Palermo

Palermo… Les titres des films défilent : Le Guépard de Visconti, Cadavres exquis de  Rosi, Cent jours à Palerme de Ferrara, Oublier Palerme de Rosi, Le Parrain 3 de Ford Coppola, Rendez-vous à Palerme de Wim Wenders… Partagée dans l’antiquité et selon les périodes par les Carthaginois, les Grecs, les Latins, passée ensuite sous la domination byzantine puis musulmane, occupée par les Normands, Palermo fut un port convoité et un centre culturel et artistique important, dont les bâtiments gardent la trace des occupations successives. En 1860, la Sicile est annexée au royaume d’Italie et différentes familles rivales vont se disputer la maitrise du commerce et de l’industrie. En 1992 le juge Falcone est assassiné à cause de son action contre la maffia, mais le rôle de cette organisation semble nettement moins important depuis le début du XXIème siècle. A Palermo aujourd’hui, on voyage entre différents mondes, entre Orient et Occident, entre vie et mort, parfois même au cœur d’un même bâtiment : on passe du Palais des Normands à la cathédrale aux styles multiples, des catacombes des Capucins à l’église San Cataldo arabo-normande, de l’entrelacs des ruelles à l’échappée sur la mer…

La cathédrale de Monreale, ce sont les portes de bronze aux reliefs figuratifs, les couleurs de la pierre qui joue avec la lumière, les mosaïques qui racontent de multiples scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, le charme de son cloitre, la synthèse de l’art arabe, normand, byzantin.  L’Unesco a classé comme sites exceptionnels l’ensemble composé de bâtiments de Palerme (la cathédrale, le Palais Normand et la chapelle palatine, le Palais de la Zisa, l’église San Giovanni degli Eremiti, l’église Santa Maria dell’Ammiraglio, l’église San Cataldo, le Ponte dell’Ammiraglio) et les cathédrales de Monreale et Cefalù, se basnat sur le fait que « Collectivement, (ces constructions) constituent un exemple de syncrétisme socio-culturel entre les cultures occidentale, islamique et byzantine sur l’île, à l’origine de nouveaux concepts de l’espace, de la structure et de la décoration. Elles sont également témoins d’une coexistence fructueuse de peuples d’origines et religions différentes (Musulmans, Byzantins, Latins, Juifs, Lombards et Français). »

10/10 : Départ via Cefalù à Letojanni, nuitée à Giardini Naxos

Les maisons de Cefalù se serrent les unes contre les autres autour d’une splendide cathédrale normande du XIIème siècle, entre rocher surplombant la ville et mer entourant la presqu’ile, tandis que les barques de pêche se balancent devant les vieilles façades…

11/10 : Etna Taormina, nuitée à Giardini Naxos

Visible de loin – il culmine à 3330 mètres d’altitude –, souvent surmonté de fumées, l’Etna occupe une place importante en Sicile, tant dans le paysage que dans l’économie : la terre volcanique combinée avec le microclimat en fait un lieu intéressant pour les agrumes mais, au fur et à mesure que l’on grimpe, la végétation se modifie, forêts, genêts, puis disparait complètement. Les éruptions y sont relativement fréquentes, souvent caractérisées par des coulées de lave. L’Etna est également reconnu comme site exceptionnel par l’Unesco.

Taormina, située sur une falaise de 200 mètres de hauteur, garde de son passé grec un théâtre d’où la vue est unique : la mer, l’Etna, la vieille ville… Elle attira des écrivains, des comédiens, des peintres : Goethe, Truman Capote, Tennessee Williams, Jean Cocteau ; Greta Garbo, Cary Grant, Orson Welles ; Dali… Les rues de la vieille ville gardent l’influence espagnole, des bâtiments conservent plus leur style normand… Le Palazzo de Corvaja o Corvaia, par exemple, construit au XIVème siècle, voit une tour arabe du Xème siècle voisiner avec du gothique catalan. Au cœur de la vieille ville, nous retrouvons l’influence arabe, ruelles, fenêtres géminées…

12/10 : Départ pour les gorges d’Alcantara (arrêt entrée pas incluse) qui se trouve sur la route pour aller à la cave, nuitée à Giardini Naxos

Visite guidée des vignobles et de la cave, immergée dans la nature du parc de l’Etna, et dégustation de quatre vins représentatifs de Donnafugata en combinaison avec quatre créations de la cuisine de l’Etna.
L’expérience commence par une promenade dans le vignoble et se poursuit dans la cave barrique avec vue sur le pic du volcan qui fume. Vous découvrirez le cru Vigna di Gabri, l’Etna Rosso Sul Vulcano, le raffiné Tancredi et l’inévitable Ben Ryé Passito de Pantelleria Doc.

13/10 :  Sicile-Belgique

Transfert vers l’aéroport de Catania et envol vers Bruxelles à 19h15. Arrivée à 22h15.

Inclus :

  • Le vol A/R avec les bagages
  • Le car à disposition sur place suivant le programme
  • 10 nuits en ch. double en demi-pension
  • Les guides locaux à Siracuse – Palerme – Monreale et Taormina
  • L’accompagnement de Mme Mars durant la totalité du voyage
  • Les radios écouteurs
  • Guide de voyage fait par Mme MARS

Supplément single :

+ 289 € par personne en single

Assurance full option :

+ 120 €/pers

Supplément pour le forfait Premium (uniquement pour les clients habitant en Belgique) :

+ 99 € par personne

Forfait incluant :

  • Navette aéroport depuis votre domicile
  • Lounge à Brussels Airport (accès au Diamond Lounge de Brussels Airport)
  • Sac à dos Del-Tour

Remarque

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam nec tellus a sem elementum sodales imperdiet a est. Quisque non facilisis odio, vitae vehicula erat. Duis condimentum, mauris in ultricies tristique, nunc odio placerat risus, in tempus nisl lacus quis diam.

Programme

03/10 : Belgique-Sicile

Départ de l’aéroport de Bruxelles et envol à 16h00 pour Catania. Arrivée à Catania à 18h50 et transfert pour Siracusa, nuitée à Siracusa

04/10 : Visite di Siracusa et Noto, nuitée à Siracusa

Ville chantée dès l’antiquité, ville de naissance d’Archimède, Siracusa fut grecque, byzantine, normande, avant d’être italienne… Elle garde des traces de la Grèce antique – le site grec des Latomies, avec la célèbre Oreille de Denys, un immense amphithéâtre grec, un temple à Apollon…-, allie les styles architecturaux baroque ou rococo, occupe une position stratégique souvent enviée, avec la presqu’ile d’Ortigia, déjà fortifiée par Denys le Tyran dans l’antiquité, où le labyrinthe des rues égare les passants entre ruines anciennes, ruelles, marchés, Piazza Duomo… Un premier site classé par l’Unesco.

Noto, comme d’autres villes voisines, fut détruite par un énorme tremblement de terre à la fin du XVIIème siècle et reconstruite dans un style baroque tardif. Les balcons sont fantasques, la pierre illumine la ville, les décorations affluent dans une belle harmonie. Un deuxième site classé par l’Unesco.

05/10 : Départ pour Ragusa puis Caltagirone, nuitée à Caltagirone

De loin, Ragusa étale sa blancheur sur une falaise. Quand on pénètre dans la vieille ville, on découvre ses bâtiments baroques, ses escaliers, ses places, ses églises, ses ruelles… Comme Noto, elle fut reconstruite après le tremblement de terre de 1693. Un troisième site classé par l’Unesco.
Une troisième ville qui fut reconstruite après le fameux tremblement de terre… Caltagirone est une ville calme et tranquille qui s’est spécialisée dans l’art de la céramique. Un escalier de près de 150 marches relie la partie plus moderne à la vieille ville, et tous les contreforts des marches sont des céramiques qui témoignent d’une belle imagination et jouent avec les couleurs : dessins géométriques, animaux exotiques, oiseaux fabuleux, musiciens… Au sommet, la place et les rues des alentours ont gardé un caractère plus médiéval. Un quatrième site classé par l’Unesco.

06/10 : Visite de Villa Romana del Casale, près de Piazza Armerina, et continuation pour Agrigento, nuitée à Agrigento

La Villa Romana del Casale, du IVème PCN, est remarquable par la quantité, la qualité et l’originalité des mosaïques qui y furent découvertes, ainsi que par la variété des thèmes : mythologie, vie quotidienne, scènes de détente, plus de 3000 mètres2 de mosaïques romaines fort bien conservées.  Un cinquième site classé par l’Unesco.

07/10 : Visite de la vallée des temples, nuitée à Agrigento

Encore une ville qui fut au départ – au VIème siècle ACN – une colonie grecque et qui s’étendit rapidement, comme en témoignent les nombreux temples qui valent à Agrigente le surnom de « Vallée des temples » et font de cette ville un remarquable exemple de l’art grec. Un sixième site classé par l’Unesco.

08/10 : Départ pour Selinunte et Segesta avec arrêt à la Scala Dei Turchi et, si possible, à la carrière antique de Cusa, en soirée, arrivée à Palermo

La Scala dei Turchi est un phénomène naturel de toute beauté : le long de la mer, sur quelques dizaines de mètres, la falaise présente des courbes, des sinuosités, des marches, sculptées par le vent et l’érosion dans une roche calcaire d’une blancheur impressionnante.
Selinunte, avec les vestiges de ses dix temples dont certains présentent encore plusieurs rangées de colonnes, des traces de ses remparts, de ses rues, de ses boutiques, nous donne une représentation impressionnante de ce que devait être une cité antique importante aux VIème et Vème siècles ACN. L’ensemble des pierres entassées, des chapiteaux qui gisent au sol, des blocs non encore remis en place nous montrent aussi, comme rarement ailleurs, le travail titanesque des archéologues quand ils se trouvent face à une vaste cité détruite par des tremblements de terre.
Segesta est sans doute le plus romantique des sites grecs anciens de Sicile : son temple semble reposer au milieu des champs et des fleurs ; le chemin qui gravit la colline garde, ancrées dans le sol, des pierres qui constituaient les rues de jadis ; l’amphithéâtre domine le paysage et évoque les tragédies antiques…

09/10 : Visite de Palermo et Monreale, nuitée à Palermo

Palermo… Les titres des films défilent : Le Guépard de Visconti, Cadavres exquis de  Rosi, Cent jours à Palerme de Ferrara, Oublier Palerme de Rosi, Le Parrain 3 de Ford Coppola, Rendez-vous à Palerme de Wim Wenders… Partagée dans l’antiquité et selon les périodes par les Carthaginois, les Grecs, les Latins, passée ensuite sous la domination byzantine puis musulmane, occupée par les Normands, Palermo fut un port convoité et un centre culturel et artistique important, dont les bâtiments gardent la trace des occupations successives. En 1860, la Sicile est annexée au royaume d’Italie et différentes familles rivales vont se disputer la maitrise du commerce et de l’industrie. En 1992 le juge Falcone est assassiné à cause de son action contre la maffia, mais le rôle de cette organisation semble nettement moins important depuis le début du XXIème siècle. A Palermo aujourd’hui, on voyage entre différents mondes, entre Orient et Occident, entre vie et mort, parfois même au cœur d’un même bâtiment : on passe du Palais des Normands à la cathédrale aux styles multiples, des catacombes des Capucins à l’église San Cataldo arabo-normande, de l’entrelacs des ruelles à l’échappée sur la mer…

La cathédrale de Monreale, ce sont les portes de bronze aux reliefs figuratifs, les couleurs de la pierre qui joue avec la lumière, les mosaïques qui racontent de multiples scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, le charme de son cloitre, la synthèse de l’art arabe, normand, byzantin.  L’Unesco a classé comme sites exceptionnels l’ensemble composé de bâtiments de Palerme (la cathédrale, le Palais Normand et la chapelle palatine, le Palais de la Zisa, l’église San Giovanni degli Eremiti, l’église Santa Maria dell’Ammiraglio, l’église San Cataldo, le Ponte dell’Ammiraglio) et les cathédrales de Monreale et Cefalù, se basnat sur le fait que « Collectivement, (ces constructions) constituent un exemple de syncrétisme socio-culturel entre les cultures occidentale, islamique et byzantine sur l’île, à l’origine de nouveaux concepts de l’espace, de la structure et de la décoration. Elles sont également témoins d’une coexistence fructueuse de peuples d’origines et religions différentes (Musulmans, Byzantins, Latins, Juifs, Lombards et Français). »

10/10 : Départ via Cefalù à Letojanni, nuitée à Giardini Naxos

Les maisons de Cefalù se serrent les unes contre les autres autour d’une splendide cathédrale normande du XIIème siècle, entre rocher surplombant la ville et mer entourant la presqu’ile, tandis que les barques de pêche se balancent devant les vieilles façades…

11/10 : Etna Taormina, nuitée à Giardini Naxos

Visible de loin – il culmine à 3330 mètres d’altitude –, souvent surmonté de fumées, l’Etna occupe une place importante en Sicile, tant dans le paysage que dans l’économie : la terre volcanique combinée avec le microclimat en fait un lieu intéressant pour les agrumes mais, au fur et à mesure que l’on grimpe, la végétation se modifie, forêts, genêts, puis disparait complètement. Les éruptions y sont relativement fréquentes, souvent caractérisées par des coulées de lave. L’Etna est également reconnu comme site exceptionnel par l’Unesco.

Taormina, située sur une falaise de 200 mètres de hauteur, garde de son passé grec un théâtre d’où la vue est unique : la mer, l’Etna, la vieille ville… Elle attira des écrivains, des comédiens, des peintres : Goethe, Truman Capote, Tennessee Williams, Jean Cocteau ; Greta Garbo, Cary Grant, Orson Welles ; Dali… Les rues de la vieille ville gardent l’influence espagnole, des bâtiments conservent plus leur style normand… Le Palazzo de Corvaja o Corvaia, par exemple, construit au XIVème siècle, voit une tour arabe du Xème siècle voisiner avec du gothique catalan. Au cœur de la vieille ville, nous retrouvons l’influence arabe, ruelles, fenêtres géminées…

12/10 : Départ pour les gorges d’Alcantara (arrêt entrée pas incluse) qui se trouve sur la route pour aller à la cave, nuitée à Giardini Naxos

Visite guidée des vignobles et de la cave, immergée dans la nature du parc de l’Etna, et dégustation de quatre vins représentatifs de Donnafugata en combinaison avec quatre créations de la cuisine de l’Etna.
L’expérience commence par une promenade dans le vignoble et se poursuit dans la cave barrique avec vue sur le pic du volcan qui fume. Vous découvrirez le cru Vigna di Gabri, l’Etna Rosso Sul Vulcano, le raffiné Tancredi et l’inévitable Ben Ryé Passito de Pantelleria Doc.

13/10 :  Sicile-Belgique

Transfert vers l’aéroport de Catania et envol vers Bruxelles à 19h15. Arrivée à 22h15.

Prix

Inclus :

  • Le vol A/R avec les bagages
  • Le car à disposition sur place suivant le programme
  • 10 nuits en ch. double en demi-pension
  • Les guides locaux à Siracuse – Palerme – Monreale et Taormina
  • L’accompagnement de Mme Mars durant la totalité du voyage
  • Les radios écouteurs
  • Guide de voyage fait par Mme MARS

Supplément single :

+ 289 € par personne en single

Assurance full option :

+ 120 €/pers

Supplément pour le forfait Premium (uniquement pour les clients habitant en Belgique) :

+ 99 € par personne

Forfait incluant :

  • Navette aéroport depuis votre domicile
  • Lounge à Brussels Airport (accès au Diamond Lounge de Brussels Airport)
  • Sac à dos Del-Tour
Infos importantes

Remarque

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam nec tellus a sem elementum sodales imperdiet a est. Quisque non facilisis odio, vitae vehicula erat. Duis condimentum, mauris in ultricies tristique, nunc odio placerat risus, in tempus nisl lacus quis diam.

À partir de 1595 € /pp en Chambre double

Dates

Du 03 au 13/10/2020

Le prix comprend

  • Les vols aller/retour avec un bagage en soute et un bagage à main
  • Le car à disposition sur place suivant le programme
  • 10 nuits en chambre double en demi-pension
  • Les guides locaux à Siracuse-Palerme-Monreale et Taormina
  • L’accompagnement de Mme Mars durant la totalité du voyage
  • Les radios écouteurs
  • Un guide de voyage fait par Mme Mars

Le prix ne comprend pas

  • Les repas non mentionnés ;
  • Les dépenses personnelles ;
  • Les pourboires.

Votre conseiller voyage

Christophe Polain
Christophe Polain

Responsable Groupes

Christophe est notre Monsieur Groupe depuis plus de 15 ans. Il a un goût particulier pour l’Espagne mais en famille ou en sac à dos, il a également parcouru l’ensemble de l’Europe. Chapeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier le commentaire